05. Restauration d'un tour Promac
 

Restauration d'un tour Promac 968.

Je commence la restauration, en fait ce tour est nickel à part un peu de peinture à refaire si je le veux plus beau, juste la façade a été retiré mais elle est présente avec tous les accessoire tel que pignons, mandrin, lunettes, pompe de lubrification, etc.
Les glissières sont à peine oxydées dû à un manque d'utilisation ces dernier mois, un coup de jex sans appuyer et tout s'en va, j'ai ressenti un plaisir fou à tourner les verniers et à bouger les manettes, aucune résistance, une douceur incroyable et un déplacement apparemment sans jeu, rien à voir avec mon chinois, en fait toute les manettes s'enclenche avec douceur, le pied.
Quelques photos dans l'état actuel.
Première constatations sur ce tour, déjà rien à voir avec mon HBM c'est clair, il est de 1992 donc pas vieux. Il fait son poids c'est clair qu'il fait au moins une tonne, vu la grosseur du banc je suppose qu'il sera déjà bien rigide, il est posé sur des patins antivibratoire. J'ai ouvert les différentes boites et un seul pignon inquiétant, le reste est comme neuf. J'aurais bien moins de travail qu'avec la Bridgeport mais j'ai pas l'intention de bâcler.
Il est passé à l'entretient y a trois ans mais n'a quasi plus tourné depuis, je vais devoir refaire une plaque à l'arrière pour les projections mais c'est pas un problème.
La boite d'avance et le fameux pignon, je pense le démonter et le passer au tour pour supprimer la mauvaise partie, ça accroche un peu.
Boite de vitesse de broche, tout est nickel, aucun pignon abîmé, le passage de vitesse se fait en douceur sans problème.
Coffret électrique, un peu flou mais sans intérêt, je remplace le tout.
http://cphili.eu

Moteur 3CV mais malheureusement en 380 volt, je vais le remplacer par un 1.5kw neuf que j'ai déjà, je ne pense pas pouvoir le faire tourner sur le 220volt, a voir.




Par contre pour la pompe c’est autre chose, j’en ai pas d’autre et elle est aussi en 380volt, j’aimerai pouvoir la faire tourner sur le 220 mono avec un condo mais je ne sais pas si c’est possible.

Ici on a le bac à copaux et en dessous le bac à lubrifiant, le seul accès est cette petite trappe, pas possible de nettoyer a fond, je pense découper le dessus pour faire une plus grande trappe.

La boite du trainard, tout est ok, un peu sale au fond mais par contre presque plus d’huile, a mon avis le bouchon doit fuir.

Les vis du trainard et du petit chariot ont été remplacé, je ne vois pas pourquoi les anciennes sont comme neuves, probablement que ça faisait parti de l’entretien.

Là j'ai une manette qui commande le contact en bas, il n'est plus branché et je ne vois vraiment pas à quoi ça servait.


Là c'est le fourreau de la poupée mobile, le pas de vis est HS faudra en faire un nouveau.



J'ai commencé par déshabiller la bête.

Un mont de pièces… y a rien de trop.










Ici, j’ai fait le chariot puis le démontage final, j'ai préparé une partie pour la mise en peinture, comme la vieille peinture tient encore très bien je me suis limité a un bon nettoyage au karcher pour le gros puis un nettoyage au tiner et ponçage au endroit où c'est nécessaire.

En fait la charrette est plutôt une table a roulette.



Pour pouvoir nettoyer comme il le faut, je vais découper une trappe.


Elle sera refermé avec une tôle.

Je vais également en profiter pour ajouter des contacts pour le niveau d'huile de coupe, une simple tige et un flotteur raccordé aux contacts.


Pas terribles les portes elles sont pleine de trous, je vais les reboucher.

On en parle plus.

J'ai du retirer la pédale de frein, pas grand chose a récupéré, elle est pliée certainement dû a une mauvaise manipulation, j'en ferais une autre

Une fois peint et remonté ça commence à prendre de la gueule demain je remonte les chariots

Désolé de vous décevoir les p'tit gars mais mon vert restera vert
J’avais le choix entre le bleu et le orange alors j'ai mélangé les deux
Et puis finalement je ne trouve pas ça si mal, aujourd'hui j'ai refait la pédale de frein puis je me suis attaqué au chariot, ce que j'aime a ce tour c'est que toute la pièce, une fois nettoyé paraisse neuve.

Contrairement aux petits chinois, toutes les manivelles sont sur roulements


Pour le moteur en 380V, J’avais trois fils dans le bornier, j'ai donc ouvert le moteur, retrouvé le branchement des trois autres fils que j'ai séparé et rallongé jusqu'au bornier, puis recherché chaque enroulement pour faire un montage en 220 tri.
Il faut que le bobinage n'ait pas été enduit de résine puis passé au four, ce qui permet de pouvoir défaire les connexions.

Petite question, le jeu a l'arrière du chariot est réglable par deux petits lardons par contre a l'avant pas de réglage possible et je me trouve avec un jeu de 15/100 mesuré a la jauge d'épaisseur, ce jeu est-il normal ?


Je l'ai fait tourné sur un Altivar, aucun défaut testé pendants une heure, les tests donne bien les 1400 tours et les 220 volts, après une heure a 50hertz il était encore froid donc je pense bien que c'est dans la poche.

Comme j'avais déjà modifié l'alésage de la poulie, j'ai du la rechanger mais donc cette fois-ci en usinant une bague pour repasser de 28mm a 19mm.

Maintenant j'ai 6 fils qui sortent.
Même la plaque a été modifiée.

Comme l'alésage avait été modifié a 28mm pour le nouveau moteur, j'ai du sertir à la presse une bague pour refaire un alésage de 19mm.


Le moteur est monté avec sa poulie.

J’ai remonté la manette de marche avant arrière mais comme je trouve ça dangereux je l'ai raccourcie, elle servira uniquement pour la marche avant et pour la pompe.

Je me suis attaqué à la partie chariot, hallucinant. Rien de rouillé, juste un bon nettoyage et dégraissage au tiner et finition à la paille de fer très fine genre jex et de l'huile de coupe en spray.
J'ai également refait la noix de vis du fourreau de la poupée mobile, ça marche mais un peu dur par endroit, faudra que ça se rode un peu.
Dans l'ensemble je n'ai trouvé aucune trace d'usure, aucun jeu, tout les lardons sont conique ce qui facilite bien le réglage, j'ai également terminé le contact de la manette de mise en marche.

Venons-en au système de lubrification, j'ai finalement dû me résoudre a laisser tomber la pompe, en 220v elle tourne mais avec un bruit pas normal et puis je ne pense pas que ce soit celle d'origine, je dois mettre 20 litres de lubrifiant avant qu'il n'arrive a la pompe.
J’ai donc pris une pompe de fontaine mais plus grosse que les autres.
J’ai installé à l'intérieur du bac un flotteur qui commande un double contact pour m'avertir par lampe témoin le niveau bas et haut du lubrifiant.
Puis un filtre pour éviter que les copeaux ne partent dans le bac.

J'ai fabriqué et peint le pare copeaux, en voici les photos. A l'arrière, ce sont des tôles de récup

.


Pose du bac et montage de la première règle (DRO), ça commence a ressembler a un vrais tour.

Avant

Après


 
Cette page a été consultée 17543 fois