34. Un plateau circulaire.
 

Plateau circulaire.


Un projet en tête depuis un moment, pourquoi pas un plateau circulaire pour fraiseuse? je ne vais pas prétendre fabriquer un diviseur mais juste un outil qui me permettra d'usiner toutes sortes de pièces en partie ou totalement circulaires, mon but est de le fabriqué presque en totalité avec de la récupe.
2 volants moteurs, un de combi VW de 280mm et un d'Opel de 330mm me serviront de base.
La partie tournante sera entraînait par un moteur d'essuies glace.
Les deux volants moteur, recto verso.
Usinage de la bague de roulement a bille
Mise en place d'un roulement de 90x50
Alésage de 52mm
Perçage et taraudage sur fraiseuse, qui peu dire le contraire ?
Montage du roulement dans sa cage
Les trois trous sont d'origine et je compte les boucher pour éviter l'écoulement et le remplissage de copeaux entre les plateaux.

 

Usinage de l'axe principal, il sera alésé en CM3
Comme la couronne supérieure servira à l'entraînement, faudra trouver une solution pour éviter le bourrage de copeaux.


Mise en place de l'axe sur le plateau inférieure
Perçages précis de 8 logements de billes pour séparer les deux plateaux
Voilà ce que ça donne pour le moment
Pour l'entraînement du plateau supérieur, j'ai trouvé un moteur d'essuies glace de Renault, je diminue de 12 mm la hauteur pour le placement du pignon, le pignon est récupéré sur un moteur hydraulique qui faisait avancer une machine. Dur dur, de l'acier trempé, après l'avoir chauffé a blanc, toujours pas possible de l'usiner, j'ai donc du le couper en deux à la disqueuse.
Je suis actuellement en train de monter le variateur acheté en kit chez Conrad
Ce pignon est un roulement à billes, une fois vidé de son axe et de ses billes, j'ai usiné un nouvel axe à dimension de l'alésage puis je l'ai soudé à 5mm à l'intérieur du pignon, ainsi le centre du pignon est usinable
Puis je l'ai coupé en deux à la disqueuse après l'avoir serré dans un étau, un peu archaïque mais radical, comme je l'ai réchauffé un max. en le soudant au semi, j'ai réussi a dresser la face
Voilà le pignon monté sur le moteur, tourne pile poil, enfin un faut rond de 1/10 mais sur le diamètre je pense pas que je dois m'inquiéter, je suis déjà très satisfait du résultat.
Avec le pignon monté directement sur le moteur, la vitesse est vraiment trop élevée, alors j'ai procédé autrement, j'ai monté entre le moteur et le pignon une tête de petite meuleuse d'angle qui fait office de réducteur.
La récupe.
J'ai tiré le boîtier d'un tube rectangulaire de 180mm par 100mm
Une fois coupé et les cotés refermés
La tête de meuleuse montée sur le moteur avec le pignon
Le tout dans la boite
Pour l'inversion du sens de rotation, j'emplois un interrupteur inverseur, j'ai usiné une manette puis percé le centre pour y passer un potentiomètre, pour éviter de forcer sur l'interrupteur un blocage est fait à l'intérieur avec deux goupille.
Le montage intérieur
Voilà a quoi ça ressemble pour l'instant
J'ai terminé le boîtier qui renferme le variateur de vitesse.
Le branchement du plateau se fera par 2 prises d'alim. de pc de récupe, une pour le potentiomètre et l'autre pour l'alimentation du moteur.
Premier essais plus que concluant, j'ai récupéré un plateau d'acier de 330mm de diam et 25 d'épais, il viendra couvrir le tout ainsi plus de problème de bourrage de copeaux entre les plateaux moteur, plus de problème pour l'écoulement d'huile de coupe, je vais surfacer les deux faces pour le rectifier et usiner des rainures et T de 12mm pour le bridage des pièces
Le plateau brut, pas évident pour le surfaçage, au milieu on aperçois une grosse soudure faite au semi auto avec fil d'acier, dur dur pour la fraise.
Le montage de l'ensemble sur la fraiseuse
Voici ce que ça donne en surfaçage avec une fraise de 80mm a 4 dents.
Ensuite j'ai fabriqué un axe pour mettre un disque à meuler à sec, puis passage en plusieurs passes pour terminer j'ai bricolé un plateau pour passer au papier de verre à eau, il est visible sur la première photo, le résultat est surprenant, plat parfait (0.05mm), état de surface nickel sans aucun rebords de passage, super lisse au touché, un marbre. 

Des vidéo suivrons, j'ai percé 6 trous pour la fixation du plateau qui sera ensuite usiné sur la deuxième face puis rainuré.

Après passage au disque a sec
Prise en macro
Finition au papier de verre à eau
On continu, j'ai démonté le plateau pour le retourner afin de surfacer la 2eme face.
Je perce les 4 trous manquants pour la fixation finale ainsi je ne doit plus le démonter puis je les chanfreine.
Je le fixe en prenant soin de bien serrer puis je surface, même méthode et même fini que pour la première face.
Je vérifie au comparateur et je constate un défaut de 0.08 mm mais je le laisse comme ça, je ne pense pas que je serais gêné, il est un peu en cu.
Usinage de la circonférence terminée
Comme j'ai remarqué qu'en usinant la circonférence, le plateau a tendance à remonter légèrement, j'ai prévus un système réglable en hauteur, ça me permettra de remplacer le blocage par des petits roulements pour faire pression sur le plateau, ils son au nombre de deux.
Voici ce que ça donne une fois monté, en laissant un jeu de 5/10 mm entre la cale de serrage et l'entretoise, une fois serré ça me donne un blocage au top sans pour cela dépasser le niveau supérieur du plateau, ce qui pourrai le gêner en cas d'usinage de grandes pièces.
Je remonte le tout sur la fraiseuse pour y usiner les rainures en T de 12mm, elles seront au nombre de trois en traversant de part en part le plateau ce qui me donnera six rainures, largement suffisant pour un bridage efficace dans tout les sens.
La première est rainure terminée nickel
A la fin de la deuxième, petite mésaventure, la fraise à rainurer ne tient pas le coup, usure jusqu'a blocage total de la machine suite dû à l'échauffement de la pièce et l'auto trempage, plus moyen de passer à travers avec une nouvelle fraise, ça passe ou ça casse, ben ça a cassé deux autres fraises y passeront.
Plus de fraise pour terminer la troisième et je ne vais que jeudi chez RC
Ce n’est pas le travail qui me manque mais je veux à tout prix terminer ce plateau.
C'est maintenant que les pros me siffleront, je modifie une fraise à bois au carbure, je fait la première passe avec la fraise droite à profondeur, puis je monte une fraise à queue d'aronde pour finir le fond et je me lance dans l'aventure avec ma fraise à bois, je ne vous dit pas à quelle distance de la machine je reste au moment de l'attaque, les plaquette brasées sont fine et je tient pas à me retrouver a l'hosto, bien à ma grande surprise ça passe à l'aise.
Une fois plongé dans le catalogue de Otelo, je m'aperçois qu'il existe des fraises spécifiques pour les rainures en T, j'espère en trouver chez RC, je ne les vois pas dans leurs références sinon j'en commanderais 2 chez Otelo, bien que plus cher, leur catalogue reste une source d'infos.
Ce qui reste de mes fraises, en haut le genre de fraise que j'ai modifié, en bas la fraise une fois modifié.
Au moment où j'écris ces mots la dernière rainure n'est pas encore terminée, j'ignore si elle tiendra mais au pire j'en ai encore.
Ça marche mais ce n’est pas pour ça que je conseille.
Mon projet touche à sa fin, les 6 rainures ont été achevées avec succès, reste l’alésage central
Le résultat après la pose de la douille CM3/CM2 finalement la hauteur est parfaite
Mon premier essais sera de découper une pièce d’un diam de 160mm dans une plaque de 180/200/20mm Au passage, le set de bridage a été ma toute première réalisation
Il me faudra faire 10 passes pour la découpe, bien moins rapide que le laser, c’est un fait mais a la portée de tous, et puis je peux faire autre chose entre deux, l’idéal serai de travailler avec une fraise au carbure mais je n’en ai pas encore.
 
Cette page a été consultée 19326 fois