41 sauvetage d'un vieil étau
 
J'ai récupéré un très vieil étau en piteux état, il aurait pu être reconverti en boites à conserve mais comme je suis tombé dessus, je me suis dit que tout n'était pas perdu pour lui. La base est cassée sur deux coins et il était grippé.

Il été a plusieurs reprise attaqué par les mèches mais rien est perdu, je me mets au boulot
Je commence par récupérer la partie centrale du pied pour garder la base tournante

Un petit passage à la fraiseuse, puis au tour

Je ne garde que la partie centrale

La base sera fabriqué, comme d'habitude, dans une plaque d'acier de récupération de 300/300/30mm
Un alésage de 65mm est usiné en vue de reprise au tour

Après avoir retiré la partie du banc rompu de mon tour, je serre la plaque dans le mandrin, c'est la première fois que je fais ce genre de montage et j'avoue que je me demande si je suis normal :scratch:
Je vais donc la dresser au tour.

J'avoue que j'en mène pas large au démarrage, je ne peux que penser que si ça lâche, vu le poids, ça fera forcement des dégâts, et j'ai beau a me dire que c'est fait pour, je ne reste pas en face.
Finalement ça passe à merveille, ça cogne évidemment un peu sur les coins mais beaucoup moins que je l'aurais crus, bien sur je ne prends pas non plus des passe de 3mm

Et c'est parti, on y va plus franchement, à chaque passe je vérifie le serrage du mandrin et rien ne bouge, je reprends confiance

La première face terminée, je retourne la pièce et j’attaque l’alésage qui recevra la partie centrale
Les deux pièce s’assemble parfaitement Montage sur le diviseur et dressage des champs La première face terminée, je retourne la pièce et j’attaque l’alésage qui recevra la partie centrale
Puis j’usine les rainures de bridage et les perçages pour la fixation de la pièce centrale
Perçage et taraudage de la partie centrale L’assemblage est nickel, Quoi que rustique, j’ai gardé les graduation
Je passe maintenant au démontage du reste, pas terrible tout ça Il y a pas mal de trous qu’il faudra reboucher J’ai réussi en grande partie a les reboucher à la soudure puis j’ai assemblé la partie mors fixe sur sa base et brider le tout sur la table de la fraiseuse pour redresser le banc.
Ensuite j’ai redressé les mâchoires, une fois sans les mors puis avec les mors, le tout avec une fraise a plaquette carbure Comme j’ai redressé le banc, je dois également reprendre les brides qui assemblent les mors mobiles
Je passe maintenant a la fabrication de la manivelle
petit moletage petit coup de presse

Et voilà une belle petite manivelle vite faite Et c’est parti pour la peinture, bleu traditionnel

Le résultat final n’est pas trop mal

Je n’ai pas refait la visse, ce n’est surement pas d’origine, elle a probablement été perforé puis réparer avec une simple tige fileté de M14, j’ai trouvé la réparation pas mal alors j’ai refait la même chose et comme ça en cas d’accident j’en aurais pour 10 min de réparation.

N’est-t-il pas beau ce vieil étau sorti de la ferraille ???



 
Cette page a été consultée 5075 fois