47--Remise en état d’une petite scie à ruban
 

Salut a tous.

Lorsque je suis allé chez mon frère, je suis tombé sur une vielle scie a ruban que je lui avais refilé il y a près de 30 ans, elle trainait dehors en pièce détachées, en fait cette scie, pourtant de fabrication allemande (DDR) n’a jamais fonctionné correctement, moi-même quand je la possédais je n’ai eu que des ennuis avec, la lame mal guidée tombait a chaque occasion, il faut dire que rigidité est très médiocre, je l’avais même fixé au mur a l’époque.

Après plusieurs tentative pour la prendre chez moi pour y jeter un œil, mon frère se décide d’accepter ma proposition et après avoir pu retrouver la plupart des pièces il me ramène le tout chez moi, pour lui c’était mort d’avance, je n’aurais jamais su en faire quoi que ce soit.

C’était sans compter sur la différence de vue et d’idée que j’ai maintenant par rapport a il y a 30 ans.

Voici la petite, elle est entièrement en alu ce qui fait qu’elle n’a pas trop souffert des intempéries.

Les guides lame ne sont vraiment pas terrible.

Ma première difficulté a été de trouver le ruban, il devait faire 2200mm et je n’ai trouvé aucune marque qui employait cette mesure et je n’ai pas encore de soudeuse par contre j’ai trouvé en 2240 et comme cette scie est assemblée en deux partie, je me suis mis à usiner une entretoise pour allonger l’archet.

En passant, une bonne petite adresse pour les lames, http://stores.ebay.fr/TECHNIK-PRUVER?_rdc=1

 Je suis client depuis un bout de temps et j’en suis très content et en plus ils ont une boutique EBay ce qui facilite les choses et leurs prix sont plus qu’abordable.

Puis je passe au guidage qui se composait uniquement de deux petits blochet en bakélite, comme les dents rentraient entièrement à l’intérieur dû à absence de retenue au dos de la lame, ils s’usaient très vite et ne guidaient plus rien.

Les nouveaux guide seront fait avec des roulements de rollers, pas cher et on en trouve partout, en plus ils sont assez petit pour s’intégrer parfaitement en dessous de la table.

Ils seront montés sur un axe excentrique qui permettra le réglage
J’ai donc usiné le guide inférieur qui sera monté exactement à la même place que l’ancien.
Le voila monté

Pour le guide supérieur, ça se gâte, rien n’est juste, le roulement n’est pas au milieu de la lame et je m’aperçois qu’il y a près de 4mm de différence selon que le guide se trouve en haut ou en bas, faut croire que les allemand on fabriqué de la mer… avant les chinois a moins que ce sois le même fabriquant qui s’est installé en chine.

J’ai donc refait entièrement le guide et ajouté un guidage plus efficace et  parfaitement parallèle à la lame.

Comme la lame avait à l’origine la fâcheuse habitude de tomber entre le volant et l’archet et se plier dans tous les sens, j’ai rajouté un roulement qui empêche la lame de partir vers l’intérieur, pour employer des lames plus fine il faudra ajouter une des rondelles pour le réglage.

Comme la table a été perdue, de toute façon ce n’était qu’un petit panneau de 8mm d’épaisseur, j’ai du en faire une autre mais cette fois avec un panneau trespa.

Quesque le trespa ? http://www.trespa.com/beFR/applications/facadeSystems/

Ce sont des panneaux usinables sur machine outil, en fait ça s’usine comme les matières synthétique, le fini est excellent sans ponçage, ils ne se déforment pas et sont parfaitement plat.

Ils se taraudent parfaitement et les vis ont une très bonne tenue.

Même un coup de marteau ne l’entame pas. Un rêve pour les bricoleurs.

J’ai pris pour ça un panneau de 20mm d’épaisseur

J’ai commencé par fraiser les bords pour faire partir les trais de scie puis j’ai usiné une rainure pour un guide d’onglet et l’alésage du passage de lame.

Ici la finition est en gris clair ce qui suit très bien avec le reste de la machine.

J’ai repris le support de table d’origine mais j’ai pris soin de le renforcer pour une meilleure rigidité.

Après avoir mis en ordre le moteur, j’ai tout remonté plus au moins d’origine, la poulie voile un peu mais ça ne génère que très peu de vibrations.

Comme il me restait encore un  peu de temps, je lui fais un socle pour la mettre à la bonne hauteur.

Une vielle tôle, quelques morceaux de tubes, et un peu de bleu et le tour est joué.

J’ai également fabriqué un nouveau guide parallèle qui va très bien.

Enfin viens le moment des essais, c’est surprenant.

Encore une machine de sauvée

 
Cette page a été consultée 4603 fois