53--Réparation d'un mandrin camlock
 
 
Cette page a été consultée 3325 fois

Bonjour a tous

J’avais encore depuis un bon moment un mandrin TOS de 160mm qui trainait dans un placard, il lui manquait le plateau arrière ainsi que la cloche pour caler la couronne, je me décide enfin à l’attaquer.

J’ai donc usiné les pièces manquantes pour l’adapter sur mon tour qui est en camlock.

Voici le mandrin en question ainsi qu’a sa droite, la ferraille qui me servira à usiner le plateau.

Je commence par faire tomber les coins puis après l’avoir monté sur le tour avec un 4 mors pour faire l’alésage, je le reprends en mors intérieurs

L’usinage du cône demande une grande précision, un poil trop grand, il y a du jeu, un poil trop petit, le plateau ne va pas au fond bien sur j’ai pris soin de régler l’inclinaison de ma tourelle avant d’attaquer

Usinage des plots

Perçage et taraudage de l’ensemble des perçages, ici aussi une grande précision sera demandée.

Pour ceux qui sont équipé d’une DRO, c’est un jeu d’enfant mais par contre s’il faut tracer et pointer,

Ce n’est plus la même chose.

Une fois les plots montés sur le plateau, je le monte sur le tour, si tout est correcte, il doit s’adapter parfaitement, pour être sur qu’il est bien contre, je met entre le nez et le plateau une feuille à cigarette à chaque vis, une fois que les vis de serrage commence a devenir dure, les feuilles doivent coincer, je les retire et serre a fond les trois vis puis je passe une lampe a l’arrière pour essayer de détecter si la lumière passe, si elle ne passe pas c’est gagné.

Puis je repaire pour toujours remonter le plateau de la même façon

Ensuite je l’usine de façon à ce qu’il s’adapte parfaitement sur le mandrin

J’avais préalablement bien nettoyé le mandrin et mis une bonne couche de graisse, ben j’ai appris que c’était une bêtise, contrairement à ce que beaucoup pense, il n’y a pas de graisse dans un mandrin, merci a notre ami Jean Jacques (brise copeaux) pour nous l’avoir appris sur un autre post.

Il sera donc  démonté pour un nettoyage complet puis il sera légèrement huilé

Usinage de la bague, c’est une espèce de cloche qui empêchera la couronne de voyager et de faire du bruit, elle devra d’adapter parfaitement contre la couronne mais bien sur dans la bloquer.

Ici on a l’ensemble des pièces usinées

Remontage du mandrin, bien propre.

Et voilà, ce n’est pas plus compliqué, un mandrin de plus dans ma collection.

Une petite vidéo montrant la concentricité du mandrin une fois remonté sur le tour.

Sur ce coup, j’estime que je ne me suis pas trop mal débrouillé, ça aurait pu être pire.