58--une scie à ruban pour métaux-01-Le projet
 

Le projet
Il nous arrive de rêver d’avoir telle ou telle chose, la vie n’est pas toujours facile pour tous surtout a cette époque, certains rêve se réalise, j’ai réussi à m’outiller et je continu encore.
Néanmoins, une chose me paraissait inaccessible, c’est une scie à ruban pour métaux de bonne capacité.
Le prix d’une telle machine dépassait largement mon budget bricolage alors je me suis mis à rêver de me la fabriquer.
Le projet était ambitieux, je le reconnais mais malgré tout je l’ai mené à bien.

Un ami m’a refilé une tôle de 10mm d’épaisseur, de 1.5m de longueur et pliée  de chaque coté sur sa longueur a 370mm avec un rebord de 90mm, autrement dit, de profil elle fait 370mm avec un pli de 90mm de chaque coté, sur le coup je me suis demandé ce que j’allais en faire mais l’idée a très vite surgit, je me suis  très vite dis que ce serait pas mal pour l’archet d’une scie a ruban.
Puis j’ai consulté différentes notices et dessiné des schémas et des petits plans tout en récupérant tout ce qui pouvait me servir pour ce projet, mon but premier était de faire cette scie uniquement avec.

Ce que j’aurais pu récupérer pour mener a bien ce projet

J’avoue que ça grouillait un peu dans mon esprit, le projet n’était pas simple, mes exigences étaient grandes, peut-être même un peu trop

Mon ambition était peut-être un peu grande mais ma scie de l’époque, une optimium s120g, devenait trop petite.

J’ai profité de mes vacances, dans le sud pour réaliser les plans, contrairement aux autres projets que j'ai eu et vu la complexité, j’ai préfère improviser le moins possible pour un résultat optimum


Mes premiers plans sont donc réalisés avec cobalt V6, je commence avec l'archet

Puis vient les guides lame
Pour l'instant tout s'assemble comme je le veux mais ce n'est pas évident de retomber pile dans les côtes avec les schémas que j'ai pu faire un peu à la fois, à ce stade cela représente quand même pas mal d'heures de recherche
Vu de cet angle ça se complique
Dommage que je ne puisse pas directement dessiner tout ça avec solidworks mais David (dh42) m’a proposé de faire un tuto dans la rubrique adéquate en prenant la scie comme thème, cela intéressera certainement pas mal de monde et se sera bénéfique aussi bien pour ceux qui veulent apprendre à travailler avec solidworks et ceux qui seraient intéressés d’avoir les plans détaillés pour une éventuelle fabrication

C'est bien évident que je n'ai pas tout sucé de mon pouce.
Je suis allé un peu partout pour voir les différents modèles et j'ai décortiqué les notices, je me suis fait passer des dizaines de fois pour un acheteur potentiel pour pouvoir m'approcher des machines puis j'ai pesé le pour et le contre.
Le plus difficile c'est de trouver les côtes, bien sur elles ne sont pas dans les notices et il est difficile de rentrer dans un magasin pour se rapprocher des machines avec des instruments de mesures alors c'est là que ça se gatte, un travail de titan pour tout calculer et avoir des mesures qui tiennent la route.
Par exemple la lame doit passer exactement dans l'axe de la table et en hauteur elle doit rentrer d'au moins 2mm dans celle-ci et bien parallèle et ce n'est qu'un détail.
Pour les pièces bien visible tel que les guides lame ce n’est pas trop compliqué à copier mais par contre tout ce qui n'est pas visible, ben faut bien l'inventer.


Bien sur il ne faut pas croire que je pond tout ça en quelques jours, je suis en vacances dans le Var et je profite de la tranquillité du soir et du matin tôt pour dessiner le projet, les calcul ont déjà été fait et je trimballe un dossier de plus de 100pages écrite avec les schémas et les idées que j'ai mijoté pendant des semaines voir même des mois. Laughing
Pour corser le tout, il faut encore que je tienne compte de ce que j’ai comme matériaux , il serait impensable de devoir tout acheter sans que le prix fasse obstacle au projet mais de ce coté là je ne m’inquiète pas beaucoup, je pense avoir largement assez de ferraille en stock pour le projet.
Le plus difficile, je pense que c’est encore ma femme qui ne cesse de me répéter que je suis un grand fou. Sad
L'archet remontera grâce a un groupe hydraulique qui prendra place dans le socle, il s'arrêtera sur un contact réglable pour éviter qu'il ne remonte à chaque fois à son maximum et redescendra en douceur par retour d'huile passant par une vanne pour le réglage. Un seul variateur sera affecté pour les deux moteurs, celui du groupe hydraulique de 0.75Kw et celui de la scie de 1.5 Kw, une fois l'archet en bas, un contact de fin de course permutera automatiquement les deux moteur. Par contre je compte bien rajouter la possibilité d'arrêter la scie en position basse sans remonté auto pour éviter que la lame coince avec les petite pièce en cas d'emplois de butée.

La pression que la lame exercera sur la pièce se fera, comme beaucoup de scie uniquement grâce à son poids et sera limitée par une vanne.
Dans mon cas, le variateur me sert uniquement à faire tourner le moteur de la pompe, je n'ai pas de triphasé et je n'arrive pas a démarrer le moteur avec un condo sur du 220volt mono
Bien sur la vitesse ne sera pas réglable mais bloquer a 50hrtz.
Voilà au final a quoi cela devrait ressembler. Very Happy
Bien sur il manque encore des pièce, le vérin par exemple mais je n'ai pas pris les côte de celui que j'ai et je ne veux pas m'en inventer un en sachant que je devrais modifier le plan après, le carter bien sur mais ça c'est une formalité, le système d'arrosage sera classique, il manque aussi les contacts de fins de course qui se trouveront en bout de l'axe du pivot de l'archet.
Pour l'étau j'ai ma petite idée mais pas encore dessiné, je laisse un peu reposer ma matière grise, ça commence à fondre. zombie
En respectant les plans, les dimensions de coupe seraient très intéressantes. +- 291/234 c'est déjà pas mal et en reculant au maximum les mors fixe je pourrais encore augmenter la largeur de coupe de presque 100mm, bien sur a 90°, je n’ai pas encore fais de simulation à 45° pour voir ce que ça donne mais je le ferais.

C'est la première fois que je passe autant de temps pour dessiner avant de commencer et j'avoue que c'est tout bénef.
Au moment de la fabrication j'aurais un sentiment d'avoir déjà vécu, avec la modélisation on peut rentrer dans des détails qu'il ne serait pas possible de voir au moment de l'usinage et du montage.
Il est possible par exemple de disséquer un ensemble de pièces pour en voir l'intérieur et de tout remettre en place par simple clic et ainsi éviter de nombreuses erreurs.
Comme on me dit « cette scie a déjà l’air d’exister » c’est vrai, mais pour le moment en matière première, il me reste plus qu’a passer à l’usinage des différentes pièces et au montage avant d’y mettre un peu de bleu en passant par de nombreuse photo, vidéo etc

Maintenant ce que cela donnera au niveau de la fabrication, l'avenir nous le dira.


 
Cette page a été consultée 7367 fois