58--une scie à ruban pour métaux-04-Le plateau de table
 
Le plateau de table est fait avec une plaque de 300/300/30 récupéré sur des vieux moules, j’en ai récupéré plusieurs, le métal est un peu
 maté par endroit mais ça ne gênera pour sa nouvelle vie.
Après l’avoir tracé et avoir coupé a la disqueuse les coins en vu d’une reprise au tour, j’ai soudé une bague pour la prise au mandrin de
 tour, bien sur c’est une solution mais méfiez-vous quand même, il faut être certain de la soudure, si c’est du collage et que ça lâche je ne
 donne pas cher des bijoux de famille Evil or Very Mad sans compter les dégâts que ça peut occasionner au tour.
Je ne dépasse pas les 300t/min pour commencer, c’est le moment que j’aime le moins, ça cogne un peu les premières passes mais ça
 passe relativement bien
Puis on arrive au grand calme, enfin pas tout à fait.
Malgré l’épaisseur de ce plateau qui fait quand même 300/30mm, ça génère des fine vibrations qui donne un sifflement terrible, si au
passage quelqu’un d’entre vous connait une astuce pour éviter ça, je suis preneur, j’ai bien essayé de pousser sur la pièce avec une
 roue en caoutchouc mais ça ne change rien, en mettant une nouvelle plaquette sur l'outil j’ai bien gagné quelque décibels mais c’est
pas encore ça.
J’attaque donc en premier le dessous du plateau, puis passage a la fraiseuse pour le perçage.
Je profite de la bague soudée pour la prise en mandrin du plateau diviseur comme ça je suis assuré que tout reste bien concentrique.
Huit trous taraudés en M6 sont percé pour recevoir un tirant qui assurera le serrage de l’archet à l’angle choisi puis huit autres pour
 la fixation d’une bague qui entrainera la table avec l’archet.
La table reste fixe mais le plateau tourne avec l’archet puis comme je n’ai pas fait d’épaulement pour cette bague, j’ai fait deux perçages
 supplémentaires pour le centrage.
Une fois la bague devenue inutile, je la dessoude soigneusement sans mordre au plateau.
Je monte la flasque du tirant et la bague d’entrainement du plateau, les trous correspondent parfaitement, toutes les vis se serrent a la main
 sans point dur.
Je remonte le plateau sur le tour mais cette fois-ci en le prenant par la flasque du tirant puis passage a la fraiseuse pour finir le dessus.
Après avoir tracé les graduations d’angle, pas de photo mais une petite vidéo suivra, je passe a la frappe des chiffres, pour ça un petit montage maison mais ça marche bien.
Et voilà ce que ça donne, une pièce de plus de terminée
Une petite vidéo.
 
Cette page a été consultée 7025 fois