58--une scie à ruban pour métaux-10-Le carter de l'archet
 
Le carter est constitué d’une tôle de 5mm et d’un étiré de 10/10mm qui sera soudé en périphérie.
J’aurais pu faire sans cet étiré mais je trouvais que la lame passait trop près du capot et en plus ça donne plus de rigidité au capot.
Tous d’abord pour avoir les coins bien arrondi, j’ai coupé une bague de 10mm d’épaisseur provenant d’un vieux vérin, ensuite j’ai l’ai coupé en quatre partie pour les quatre coins.
Je vous ai bien déjà parlé d’un essai de coupe que j’ai fait mais pas du capot de lame, bien sur celui-ci a été fait avant.
Le capot est constitué d’une tôle de 5mm et d’un étiré de 10/10mm qui sera soudé en périphérie.
J’aurais pu faire sans cet étiré mais je trouvais que la lame passait trop près du capot et en plus ça donne plus de rigidité au capot.
Tous d’abord pour avoir les coins bien arrondi, j’ai coupé une bague de 10mm d’épaisseur provenant d’un vieux vérin, ensuite j’ai l’ai coupé en quatre parties pour les quatre coins.
Après avoir positionné une tôle sur l’archet et maintenu avec des serre joints, j’ai soigneusement tracé le pourtour puis j’ai soudé l’étiré, pour ça bien sur, même s’ils n’y sont plus sur la photo, j’ai employé des serre joints sinon inévitablement l’étiré va s’incliner et s’écarter du bord, de même que la tôle risque de se déformer dans tous les sens.
Au final la tôle se déforme un peu quand même mais pour le moment ce n’est pas grave, inutile d’essayer de la redresser, elle se redéformera un peu au découpage.
Il me restera à découper à la disqueuse, pour ça j’emplois des disques inox, bien plus fin que les standards, ça passe comme dans du beure et ça chauffe beaucoup moins
Une fois découpée et ébavuré, je donne quelques coups de presse bien placé pour retrouver une bonne planéité
Pour les charnières, j’aurais pu employer un bête morceau de tube et une tige mais non, il a fallu que je perde mon temps pour faire quelque chose de plus design. Laughing
On est reparti pour un peu d’usinage.
Comme elles seront montées avec de M6, je perse tout en premier en 5mm.
De cette façon ce sont les charnière elle-même qui serviront de guide pour percer l’archet et le carter, les trous seront agrandis à 6mm plus tard.
Une fois avoir placé le capot bien à sa place maintenu au serres joints, je trace l’emplacement des charnière puis je perce a travers en 5mm, je n’aurais plus qu’a retirer le capot et tous tarauder en M6.
L’ensemble sera monté pour vérifier si tout est en ordre.
Bien sur a ce stade, n’imaginez pas qu’on puisse ouvrir le capot, il faudra d’abord arrondir les gonds.
Pour ça j’emplois donc un plateau circulaire, ils seront ensuite repercés et lamés pour noyer les têtes de vis
Maintenant ça s’ouvre.
Pour la retenue du capot, j’ai employé un puissant aimant, j’ai d’abord hésiter de faire un tel système a cause de la limaille mais tout compte fait, la scie sera placée dans une pièce a part donc je ne vois pas comment les copeaux iront s’y coller et je vois mal la limaille sauter si haut, en plus j’ai vite fait de passer un coup de chiffon sur l’aimant avant d’ouvrir le capot.
Pour la fermeture, deux petit bouton maison Wink
Voilà encore une bonne chose de faite, encore un peu de finition mais ce sera avec la peinture.
Une tit’ dernière.
 
Cette page a été consultée 3541 fois