58--une scie à ruban pour métaux-15-l'hydraulique
 
Mes connaissances en hydraulique étaient très limitées, j’avais déjà récupérer pas mal de pièces mais sans trop savoir comment ça marchait et j’ai du parcourir différents site pour voir comment cela fonctionnait
Le groupe hydraulique à été acheté sur usinages, je ne me rappelle plus du vendeur ni du prix, mais il se reconnaîtra peut-être
C’est un groupe a moteur immergé de 0.75kw, je ne savais même pas que ça pouvait exister et pourtant si, le moteur est entièrement plongé dans l’huile hydraulique.
Ne me demandait pas si on peut le faire avec tout les moteur, je n’en sais rien.
Voici la bestiole en question, sur le bloc distributeur, il manque la bobine, l’axe été plié et la bobine manquante mais je l’ai acheté en connaissance de cause.
Le voici ouvert, bien sur comme il baigne dans l’huile, tout paraît neuf.
Première modif, rajouter un niveau d’huile, j’en avais un qui trainait dans un coin et qui provenait d’un autre groupe HS.
Puis pour parer le manque de bobine, après une petite modif je rajoute un distributeur avec sa bobine, celui-ci fait office d’anti-retour, c’est l’idéal pour ce que je veux faire, je branche directement le câble d’alimentation électrique avant que le coin soit trop encombré.
Avant de refermer la cuve, je monte un tuyau pour le retour d’huile (en bleu) et je rempli la cuve a moitié de façon a ne pas perdre trop de temps, le trou de remplissage n’est pas très gros.
Ma première idée était de monter un distributeur avec ces pièces, un double distributeur et deux réglages.
Je m’empresse donc à usiner le bloc qui va bien pour diriger l’huile.
Je monte un support en tôle et les pièces en question, ben y aura pas plus de photo du système, après une journée passé à usiner ce bloc, a monter tout le bazar, brancher le piston etc.
Ca pas marche, snif, l’huile retourne dans la cuve sans passer par le piston, j’ai beau essayer et ré essayer, rien ne va, comme je n’ai pas envie de bricoler avec ça jusqu'à ma pension, je re démonte tout avant de remarquer que je n’ai pas pris de photo, ben trop tard.
Pas grave, j’usine un nouveau bloc mais cette fois-ci pour recevoir deux vanne indépendante.
Après le branchement de la vanne de réglage de descente et du piston, nouvel essais, cette fois, grand soulagement, l’archet remonte comme une plume, je m’empresse de brancher un petit boitier avec deux bouton qui me permettra de faire des essais sur l’ouverture des deux vanne électrique.
Pour parler un peu sur vanne de réglage pour la descente, c’est une vanne manuelle qui permet de régler la descente fine de l’archet, elle se placera sur le devant de la scie, facilement accessible.
J’ai tout d’abord essayé avec une vanne récupéré mais le débit était trop important, ou ça descend en chute libre ou ça ne descend pas du tout, alors quand on n’a pas, on le fabrique soit même.
Le principe est celui de la visse pointeau, simple à faire, le tout c’est d’être précis pour que ça ne fuit pas.



Puis je passe au bouton de réglage qui sera usiné dans un morceau d’alu généreusement donné parJPierre62.
Il me reste plus qu’a rentrer tout ça dans le ventre de la scie, c’est fait mais je reviendrais la dessus plus tard.

J’ai terminé la façade du socle avec un bandeau qui recevra l’interrupteur principal et le bouton de réglage pour la descente lente.
J’ai fait une petite avancé pour être plus a l’aise pour le réglage.

La remonté de l’archet  est doté d’un fin de course qui me permet de régler la position haute de l’archet pour éviter qu’il ne remonte à son maximum après chaque coupe.



 Pour la descente de l'archet, je me suis fortement inspiré sur le système de Trébord, qui déjà en 2008, avait fait un excellent travail en fabriquant sa propre scie qu’il emplois encore actuellement (à voir sur usinages.com), a l’époque je bavais sur cette réalisation en me disant que c’était beau de rêver mais trop compliqué pour moi, encore la preuve que vouloir c’est pouvoir.
Le principe est très simple mais efficace, un palpeur en tôle relié a un contact ferme une électrovanne et fait passer la descente rapide en lente, pourquoi chercher plus compliqué et moins pratique ? Merci à Trébord
Découpage du palpeur a la fraiseuse.
L’ensemble des pièces.

Le tout monté.
Un petit hic quand même, je me suis aperçu lors des essais qu’au dessus de 30°, il me sera impossible d’employer ce palpeur, par contre je sais le relever de façon qu’il ne gêne pas.
Je vais donc devoir prévoir une fonction sur le tableau de commande pour annuler ce système.
 
Cette page a été consultée 5362 fois