66--renvoi d'angle pour Bridgeport
 

J’ai souvent pensé à investir dans une tête à renvoi d’angle mais le prix
 d’un tel accessoire me fait frissonner, Les modèles proposés pour
 Bridgeport sont en R8 et ça me cause un problème de fabrication et
me freine un peu

Mais par contre en fouillant sur le net je me suis aperçu que beaucoup de fabricants de marques proposent des renvois d’angle directement en ER32.

De là je me dis que ça simplifierait bien la fabrication.

Il n’y a pas longtemps j’ai acheté des pignons coniques chez www.tridistribution.fr , des roulements coniques j’en ai qui viennent aussi de là, j’ai une rallonge ER32 des joints à lèvres etc., de quoi me lancer dans la fabrication, la seule chose qui me manque vraiment c’est du temps mais je me dis que si je ne le fais pas quand j’en ai besoin, je ne le ferais jamais, et en plus je regagnerais certainement ce temps employé.

Alors voilà, un matin je me lève tôt, comme d’habitude, et je me mets a griffonner mon bloc note en espérant trouver quelques idées pour commencer, un petit plan vite fait et deux heures plus tard je suis à l’atelier bien décidé a pondre cet accessoire.

Je suis bien conscient que ce ne sera pas pour fraiser avec une fraise de 100mm, je vais certainement être confronté avec les vibrations mais si je peux déjà percer et faire des petits fraisages je serais déjà bien content.

Je ressors donc cette rallonge en ER32 qui me servira de broche


Tel qu’elle est là, elle ne conviendrait pas, il me faut un épaulement pour précontraindre les roulements coniques, j’usine donc une bague qui une fois en place servira d’épaulement

Cette bague est usinée à +-19,95. Puis elle est chauffée puis mise à la presse, de cette façon elle fera un seul corps avec la broche.



Puis je m’occupe de l’alésage et des rainures de clavettes des pignons




Voila un bloc qui va me servir, je ne sais pas ce qu’il vaut comme acier mais je verrais bien, c’est un bloc que mon frère m’a rapporté, il s’en servait pour retenir sa tonnelle, il en a 6 comme celui-là, ça va sans dire qu’elle ne s’est jamais envolé.

Je me débarrasse de  ce qui est soudé autour,




Un petit passage à la scie et mise à mesures





Ensuite prise au mandrin 4 mors pour l’usinage.

Je perce à travers à 8mm avec une longue mèche pour finir a 30mm.




Puis j’attaque les différents alésages pour les roulements et le joint à lèvre du coté pince, à l’arrière je fais un filetage en M52 pour visser un bouchon.

Je crée une chambre à l’intérieur pour loger le pignon.






Un petit passage à la fraiseuse pour aléser le passage du pignon horizontal sans oublier d’ouvrir un accès pour pouvoir installer le pignon vertical.





Puis perçage et taraudage pour l’accouplement des deux parties.


Dans un coin de l’atelier trainait un morceau de ferraille qui attendait patiemment son tour

Un morceau suffira, puis passage au tour







Puis usinage à la fraiseuse pour une mise en forme et je termine avec les 6 trous de fixation.

Bien sur les trous doivent être exactement à la même place que la pièce inférieure mais avec la DRO ce n’est pas un problème





Un petit montage pour arrondir la partie inférieure

Un aperçu sur les pièces usinées jusque là





Le bout de la broche est fileté en M18x1.5


Usinage de la rainure de circlips pour retenir le roulement et je termine avec une rainure pour le serrage sur la broche de la fraiseuse, de chaque coté je soude un morceau d’étiré que j’ai percé et taraudé






Pour précontraindre les roulements coniques j’ai fait un écrou fendu pour ne pas devoir mettre de contre écrou mais là j’ai fait une petite erreur, la rainure devait être vers l’extérieur et non l’intérieur comme c’est le cas, ce qui fait que dès que je voulais le bloquer, c’est la face intérieure qui se déforme et prend appuis sur le roulement ce qui resserre le roulement, j’ai donc du me résigner à faire un contre écrou quand même





Pour refermer l’arrière j’ai usiné un bouchon, il est donc fileté, l’étanchéité se fait grâce à un joint torique en fond d’alésage


Ca se monte








J’ai fait quelques essais après avoir mis les joints à lèvre et  pour moi c’est le top.

Par contre j’avais prévu un joint dans la partie verticale mais ce serait inutile, rien ne peut couler de là vu que c’est un roulement étanche, je vais plutôt usiner cette partie un peu plus profond pour que la broche de la fraiseuse rentre un peu plus.

J’ai essayé pour le perçage et c’est le top, j’ai fais un essai avec une fraise de 20mm sur 1mm de profondeur, c’est pas mal mais le renvoi d’angle ne serrait sur la broche que de 25mm, je trouvais ça insuffisant, en usinant plus profond et en laissant tomber le joint je vais jusque 55mm, c’est plus rassurant pour essayer une petite fraise à surfacer.

En tous cas tout tourne très bien sans bruit suspect.

Merci de m’avoir lu.

Philippe









 
Cette page a été consultée 789 fois