0004--L'atelier fin 2012
 

Salut a tous

Voilà maintenant plusieurs année que j’ai installé mon atelier et le manque de place commence réellement à se faire ressentir, alors j’ai décidé de tout le réorganiser et de faire quelques bricoles pour me simplifier la vie.

Il me reste encore pas mal de chute de tube en tout genre, ça c’est accumulé avec le temps, je vais les employé pour faire quelque bricole, étagère etc., je libèrerais de ce fait la place


J’avais aligné deux établi de chez brico pour en faire un long mais j’ai pu constater que le rangement en dessous deviens vite difficile sans compter que les tiroirs ne sont pas au top, loin de là alors j’en ai supprimé un pour le remplacer par trois meubles métallique à tiroir provenant de chez Buitelaar en Hollande. Comme ils étaient un peu trop haut j’ai du modifier le bas pour les adapter.

Le premier je l’avais déjà depuis un bout de temps, il m’avait été offert a l’achat de ma perceuse HBM25, j’étais un peu déçus au début parce qu’en quelques années la fabrication a changé, la façade reste identique mais les tiroirs ne sont plus sur glissières à billes comme le premier, c’est bien dommage mais ça reste du solide et je m’y fais.




Pour garder un plan de travail de 60cm de profondeur je suis obligé d’avancer les meubles, je me retrouve alors avec un vide de 15cm entre les meuble » et le mur.

Le but est de gagner de la place et non d’en perdre alors je comble vite le trou avec un petit rayonnage qui me servira a stocker mes tiges filetées, petit fer plat etc. la longueur ne pourra pas dépasser 1.30m sinon je serais gêné par la porte d’entrée mais on ne peu pas s’imaginer la quantité de fer que l’on peu stocker dans un petit espace aussi restreint.


Pour le plan de travail j’avais tout d’abord pensé à prendre un plan de cuisine mais ça reste quand même un atelier et je me suis rabattu vers deux panneaux de MDF de 18mm que j’ai collé ensemble, je verrais par la suite si il se déforme malgré les renforts que j’ai rajouté.


L’établi que j’ai supprimé devient inutile, je n’ai plus de place pour le mettre ailleurs alors je récupère la porte pour rajouter à l’ancien établi et je coupe le reste pour me faire un petit meuble qui prendra place à coté du tour et comble ainsi un coin perdu où j’avais toujours tendance a accumuler les bricoles.


Pour les copeaux, j’ai toujours trouvé pratique d’avoir un sac près du tour, c’est bien pour les évacuer au fur et à mesure d’un usinage, par contre si il ne tien pas droit seul, ça peut être pénible, alors je me suis fabriqué un porte sac très simple.


Au niveau de la fraiseuse, je n’avais rien de vraiment pratique pour déposer mon étau et mon diviseur, résultat, quand je ne l’employais pas j’étais contrains de traverser l’atelier pour le déposer sur une petite servante mal placée et souvent encombrée le plus souvent ils finissaient par terre a coté de la fraiseuse, pas tellement pratique pour passer le balais, j’ai donc fabriqué une autre servante sur roulettes bien plus pratique et à bonne hauteur pour éviter de se forcer le dos, même si on ne veux pas toujours l’admettre, on vieilli et vu le poids de l’étau ou du diviseur, ça devient pénible de le poser à terre ou de le reprendre.


Sur la gauche de la servante en question, c’est bien encombré, un bac de chûtes qui peuvent toujours servir et quelque bricole qu’on ne veut pas jeter, pas pratique un bac, pour le rangement il suffit de jeter dedans mais pour aller repêcher le morceau qu’on a besoin, c’est autre chose, bien souvent on n’a pas le courage ou on ne veut pas perdre de temps alors on ne cherche pas et le bac se rempli.


Par contre sur la droite il y a une porte et derrière un espace perdu, on ne peut pas faire grand-chose derrière une porte alors il me vient une petite idée, pourquoi pas le comblé avec une étagère à chûtes? Aussi tôt dit, aussi tôt fait, elle ne fait pas plus de 9cm de profondeur, elle est constituée de tôles pliées soudées sur trois montant en fer plat, dans le bas, un rangement pour les chûtes jusqu'à 50cm, le tout repose à terre et est fixé solidement au mur. J’ai pu vider mon bac, la place est maintenant dégagée et quel confort pour trouver le morceau qui va bien.


Dans un autre coin, qui sera libéré, prendra place une étagère très solide pour le stockage de différents axes jusqu'à 80cm dans le bas et toutes sortes de pièces de récup dans le haut ainsi que le stockage des quelques moteurs électrique qui trainait jusqu’alors entre la presse et le compresseur ce qui me gênais pour accéder aux tourets à meuler.


Dans le coin, serré entre la presse et quelques petites machines à bois que je n’employais jamais, il y avait mon back stand, autant dire que vu l’inconfort pour y travailler, je l’employais que rarement.

Les machines à bois on trouvées leurs places dans la maison dans un local non employé sous l’escalier.

Un vieux tour de 1920 que je prévois de restaurer dès j’en ai le temps y prend place et me libère de la place dans mon atelier soudure.


Le back stand est placé à un endroit plus accessible, au moins je pourrais l’employer.


Pour le rangement des serre-joints, un simple tube carré fixé au mur par deux supports fera très bien l’affaire.

Comme je n’aime pas trop les disqueuses, meuleuses d’angle et perceuses qui traine à terre quand on je travaille, j’ai fixé au mur un simple support constitué d’un fer plat de 100/5 sur 1m de long dont j’ai soudé deux morceaux de tube pour les perceuses. Ces machines pourront facilement être remises directement à leur place tout en restant branchées au secteur.


Pour facilité le montage et démontage de pièces lourdes, j’ai remis en service un petit palan qui me servait autrefois à l’entretient de ma moto.

Je me suis fait un pied qui me permet d’employer les deux tourets, l’ensemble pivote, ça marche très bien sur un minimum de place.

Du coup la place a côté de la presse est libérée, je pourrais plus facilement y poser les accessoires pour la presse.


Une petite vue d’ensemble de l’atelier


Mon tour, un Promac 968

Ma fraiseuse, une Bridgeport

Ma scie, une quentum s126g

Ma perceuse, une HBM25 modifiée

Ma presse, une HBM de 40T

Mon bak stand home made et ma sableuse HBM

La partie meulage et soudure

Ma table de soudure

Fin 2012, une petite nouvelle très attendu prends place après avoir été déclarée "bon pour  le service"
Cette scie 100% de fabrication artisanale, je l'ai conçue et dessinée pendant mes congés 2011, alors que j’était en vacances dans le Var.
La fabrication a commencé fin décembre 2011 pour se terminer fin septembre 2012.
La fabrication aura duré 9 mois, mais il faut tenir compte de ma santé qui m'a joué des sales tours pendant cette période.

C’est le projet le plus fou que j’ai eu jusqu'à maintenant mais jamais je n’aurais pu espérer avoir une telle machine dans mon atelier si j’avais du l’acheter.

Vous désirez voir en détail la fabrication ? C’est ici.


Voilà l’endroit où je passe la plupart de mon temps de loisir sans parler bien sur de mon PC qui, sens lui il me serait impossible de faire tout ces reportages.

Philippe



 
Cette page a été consultée 21265 fois