38. Une table croisee
 

J'ai fabrique une petite table croisée de 450mm sur 100mm avec une rainure en T au centre, logiquement le lardon aurait du se trouver sur la partie inférieure mais comme je n'avais pas de section asse importante j'ai fais l'inverse ce qui m'obligera à mettre un lardon de même longueur de la table, vu que la table ne fait que 450mm de longueur je ne pense pas que ça me causera problème mis a part pour le système de blocage.
Cette table croisée est à l'origine, destinée à une affuteuse, je me suis un peu planté sur ce coup là, elle ne conviendrait pas vraiment mais de toutes façon, comme j'ai fais l'acquisition d'une affuteuse Livet, qui fera bientôt l'objet d'une restauration complète, j'abandonne le projet, soit dit en passant, les accessoires déjà fabriqués pour cette affuteuse prendront leur place sur la Livet.

Par contre cette table convierndrait certainement à une petite fraiseuse.
En fouillant un peu dans mon "barda" j'ai trouvé le matos, du tout récup
C'est de l'acier, l'idéal aurait été de la fonte pour le glissement mais je n'en avais pas mise a part pour les lardons.

.

Je commence par le surfaçage et 'usinage des rainures Mon état de surface est très satisfesant

La première pièce est terminée


Encore des copeaux

Perçages et taraudages pour le réglage des lardons

Pour les lardons, j'ai tout d'abord mis en épaisseur puis je les ai bridé à leur place à l'aide d'un étiré et des visses de réglage de cette façon j'ai l'angle parfait sans souci d'inclinaison du lardon et un bridage parfait puis j'attaque avec une fraise normale, ensuite je retourne le lardon pour usiner la face opposée en intercalant une calle de 5/10 mm  de façon à ne pas mordre dans la queue d'aronde.



Ca prend forme


Après m'être renseigné sur le prix des tiges filetées je me suis finalement dis que je devrais pouvoir les usiner moi même, je suis parti d'une barre de 15mm, le filetage st au pas de 3mm, bien sur comme j'ai usiné les noix moi même je n'ai pas suivi le standard, c'est donc un filetage batard mais ça n'a pas d'importance. pour y arriver j'ai du en passant me bricoler vite fait une lunette suivre.


                                                 Pour y arriver j'ai du en passant me bricoler vite fait une lunette suivre.

J'ai fabriqué les noix en deux parties et je les ai assemblées en cuir et chair.
Si j'ai procédé comme ça c'est parce qu'il me manque encore l'outillage valable pour les petits filetages intérieur  , je ne me voyais pas fileter directement l'acier avec mon outil fait perso, le cuivre même si il est de bonne qualité et asse dur dans mon cas reste quand même bien plus tendre que l'acier et en faisant comme ça je pouvais me permettre de faire des essais et de rater sans devoir tout recommencer la pièce.


Là je commence  les manivelles, j'ai trouvé un bout qui trainait,  je l'ai scié  en deux après l'avoir dégrossi. Puis place a l'usinage.


Une fois terminées, j'usine les verniers, il s'agit de deux bagues graduées, la gravure se fait avec une simple pointe à tracer montée sur la fraiseuse sans rotation de la broche. Le vernier est serré dans le mandrin du diviseur.

Puis je termine par un petit moletage droit


Un petit montage sur la fraiseuse pour frapper les chiffres Là c'est la boulette, j'ai confondu le 1 avec le 7, y a plus qu'a recommencer



Une petite finition.


On voit le système de frein du vernier fait avec un simple morceau de cerclage.


Enfin terminé, je n'ai pas eu facile a  alligner tout ça mais j'y suis parvenu,


Finalement cette petite table croisée a pris place sur une mini perceuse qui fera l'objet d'un prochain reportage



 
Cette page a été consultée 25291 fois