03. Encore un Backstand.
 

Encore un back stand

Je suis de retour avec un nouveau projet, un back stand, ça fait un bout de temps que je l'envisageais mais j'attendais que j’aie le matos.
J'ai trouvé sur eBay une roue pour faire la roue de contact c'est la seule pièce acheté pour 10€, tout le reste est de récup, c'est une roue en alu que je vais devoir garnir de caoutchouc, pour ça j'ai trouvé un morceau de bande qui fera l'affaire, elle sera colée par la suite avec de la colle néoprène.
J'ai tout d'abord pensé à en faire un a deux roues mais comme les bandes abrasive que j'ai font 2.00m, ça prendrais trop de profondeur, alors j'en ferai un a 3 roue pour gagner de la place.
 
Le châssis sera réalisé en grande partie avec de la tôle de 5mm, maintenant je ne peux pas encore dire comment je m'y prendrais, j'ai bien une petite idée mais cette fois j'improvise, je n'ai fait aucun plan.
Mon but n'est pas de faire quelque chose de polyvalent pour l'assemblage de tube ou de la coutellerie etc., mais simplement une machine horizontale classique mais une machine simple a l’emploi avec un changement rapide de bande performante et sécurisé.
Pas question de laisser la bande apparente par exemple. Elle devra pendre le moins de place possible.
Je suis allé faire un tour sur le site (forgefr.com),il m'a l'air bien sympa aussi et j'ai trouvé pas mal d'exemples qui ont m’on servi,
 le mien sera plus simple, l'emplois sera limité pour le meulage et l'ébavurage. En fait j'ai des bandes de 75x2000 qu'un ami à commandé par erreur alors autant m'en servir.
J'ai commencé à travailler un peu hier la dessus mais aujourd'hui je suis satisfait de la façon dont ça avance, non je ne vais pas vous le présenter fini aujourd'hui donc pour l'instant je ne parlerais que des roues .

Roue alu pour la roue de contact, je perce et alèse pour recevoir 2 roulements de 47mm
 

Une rainure int. pour le clip, au contrôle ça ne va pas, la roue danse, je dois réaléser plus grand pour inclure des bagues et là c'est le top j'ai moleté ces bagues pour une meilleure prise dans l'alu, le tout est passé a la presse.
La maintenant c'est le top, deux bagues serties a la presse et une troisième intérieure pour séparer les roulements
J'ai volontairement sorti l'outil à alléser au max pour dresser le périmètre avec un mauvais état de surface pour que la colle adhère le mieux possible.
La roue d'entraînement sera faite de panneaux synthétiques très résistants, ils seront collé ensemble puis passé a la presse.
 

Là pour l'instant ça fait plutôt penser a du giros mais ça ne restera pas comme ça.

Voilà ce que ça donne une fois passé au tour.
Pour renforcer le centre j'ai usiné une pièce en acier, c'est quand même une roue qui se monte directement sur le moteur, le bout est fileté pour pouvoir extraire la roue en cas de problème sinon il me faudrait un grand arrache.
2 vis BTR de 8mm on été mise pour remplacer la clavette qui se monte sur l'axe moteur, je ne sais pas faire de rainure non débouchante pour l'instant
La troisième roue sera usinée dans une pièce de nylon de récup, un plaisir d'usiner cette matière.
Demain j'attaque le collage de la bande j'ai l'impression que ce ne sera pas la joie, mais bon si je n'essaye pas ?...
Un peu sale mais ça restera pas.
Là, c'est un peu mieux, les alésages sont fait avec une rainure pour le clips.
C'est encore loin d'être fini mais ça prend forme.
 

je suppose que la vis installée sur la pièce noire fait office de réglage

J'ai monté le moteur, pour les essais c'est un moteur 1,1 kW, je verrais par la suite si c'est suffisant, en tout cas ça tourne impec, une légère vibration qui provient du moteur, hé oui c'est du chinois et j'ai fait quelque essais pour garnir la roue de contact.
En fait la bande de caoutchouc synthétique que j'ai est soudable à chaud, ce qui m'arrange bien. j'ai donc soudé fermé a la circonférence de la roue, 2 cm en moins pour qu'elle serre un peu, bout a bout un peu le principe de la lame de scie a ruban mais avec un décapeur thermique, puis je l'ai monté sur la roue, cerclé et j'ai ensuite chauffé l'intérieur de la roue pour fondre la bande ainsi elle se soude a l'alu Je connais depuis un bout de temps ce matériau on emplois ça en forme de courroie pour garnir les chaînes qui doivent entraîner des charge un peu comme une bande transporteuse mais je ne savais pas que la bande que je disposais en était, donc j'ai suivi le même procédé pour le collage sans colle.


Voilà la suite, je serais avare de commentaires, un peu fatigué le tout en photos.


 

Comme une machine fait plus vraie avec une marque.
Pour la roue de contact c'était pas ça, elle commençais a se décoller, puis après renseignement il suffis de la coller en chauffant la surface comme du rofling sur une toiture puis après chauffer la roue jusque quand le jus sort, donc j'ai recommencer et maintenant je peux dire que c'est nickel, j'en ai profité pour la tailler, on dirais une vrais.
J'ai d également bomber légèrement la surface de la roue d'entraînement pour que la bande reste bien a sa place, les essais sont très concluant et pour mon emplois le moteur est suffisamment puissant pour le moment.


 
Cette page a été consultée 20929 fois