45--Mini perceuse de précision
 

Salut a tous

En vue de m’initier a l’électronique, domaine où je n’ai que de faibles bases, Je me suis mis a rechercher une perceuse pour fabriquer moi-même les circuits imprimés.
Difficile a dire si cette perceuse tournera souvent ou pas, mais n’ayant rien trouvé qui me bottait vraiment, je me suis lancer dans un « petit bricolage »
qui devrait me convenir, en effet je me suis dis finalement que si j’ai investi dans du matériel pour usinage, ce n’est pas pour voir la vie en bleu mais pour l’employer.
Bien sur pour ce genre de réalisation c’est inutile de compter le prix de revient d’après les heures passées dessus mais ça tout le monde le sait.
Cette perceuse reprendra +/- les caractéristiques suggéré par Surelen sur usinages.com, je le remercie d’ailleurs pour son intervention qui m’ont aidé à me faire une idée.
Bien sur ce n’est pas non plus une machine destinée à la NAZA.


Comme d’habitude je n’ai pas fait de plan. Mais je compte bien les faire plus tard pour en faire profiter tout le monde.
La table croisée est celle que j’avais prévue pour mon affuteuse mais comme entretemps j’ai fait l’acquisition d’une affuteuse qui fera bientôt l’objet d’une restauration complète, elle sera parfaite pour ce projet, pour ceux qui n’ont pas suivi sa fabrication, tout est
ici


 

Le socle est fait dans une plaque de 200x250x20mm, j’ai percé les coins pour la fixation sur l’établi et percé et taraudé pour recevoir la table croisée, j’ai également surfacé la partie où pose la table croisée et le support de colonne





Montage de la base de la table croisée, tout se monte très bien

La fixation de la colone sur la base sera assurée par une bride usinée dans un vieux morceau  d'axe



La partie fixe de la tête sera usinée d'un bloc de 60/60/100mm. Elle sera allésée pour recevoir la partie tournante puis fendue pour faciliter le serrage sur la colonne.
La finition se fera par sablage



L'usinage permettra pivoter la tête de 360°,  ce  n'est pas indispensable mais c'est un plus.

                                Maintenant on passe à l'usinage des queues d'aronde de l'axe Z, (mouvement vertical)




                                            La gravure du vernier se fait à la fraiseuse, avec une pointe à tracer, moteur coupé.


                                                 Je passe maintenant aux queues d'aronde de la partie mobile de la tête.


Pour usiner le lardon au bon angle, je le cale à sa place en veillant à mettre une cale en dessous puis je fraise, ensuite je retourne le lardon pour faire la même chose, j’obtiens alors un lardon parfait

le boitier du système de descente, comme je ne suis pas encore équipé pour usiner des crémaillère, j'ai imaginé le système avec un câble
Un vieux raccord sanitaire inutile sera transformé en bague


          La bague est sertie à la presse

,
Encore un morceau bien rouillé mais au final
 il sevira au centre de la manette



Les manettes sont tirée d'une pièce d'axes de vérins pneumatique de 20mm, un petit moletage a une extrémité et un filetage a l'autre.

J'ai usiné une coulisse en queues d'aronde pour la fixation de la broche Je ne vais pas rentrer dans les détail, cette 
pièce sert a retenir le ressort et a été usinée
d'une pièce mais par une succession
d'essais et d'erreurs, au final ce n'est
pas si mal que ça.    


Perçage à 1mm puis lamage à 3mm pour le passage du câble et pour noyer la boule du câble qui n'est qu'un câble
 de frein de vélo

Montage de l'ensemble avec le ressort de rappel


        

Perçage a 1mm puis lamage a 3mm pour le passage du câble et pour noyer la boule du câble qui n'est qu'un

câble de frein de vélo


Pour plus de précision, je l'ai doté d'une petite visu sur le Z fabriqué avec un pied à coulisse pas cher, bien sur il
 a subit quelques petites transformations


La visse de réglage de butée de profondeur.
Le suport pour le drémel


                                                      montage de la table croisé fabrication maison

Quelque précision:
Tout a été réalisé avec de la récup, pour la plus part des bouts d'axes cassés et des trucs rouillés.
Je n'ai pas compté le nombre d'heures passé dessus, trop pour en faire un commerce :lol: mais je me suis bien amusé.
Quelque caractéristiques:
table croisée 400mmx100mm
55mm en Z
100mm en Y
300mm en X
Diam de la colonne 32mm
Hauteur de colonne 300mm
Hauteur totale maxi 500mm
Distance broche colonne 125mm
Poids 45kg
Prochain chapitre, la broche qui sera fabriqué autour d'un porte pinces R11
Les essais fait avec un moteur d'essuie glace modifié et géré par un variateur électronique 24volt m'ont donné satisfaction, donc je vais tenter l'affaire, on verra ce que ça donne

Je dois le reconaître, pour le câble ça ne marche pas comme je veux, après plusieurs essais qui ressemblais plutôt a un crash test,
 je l’admets, le câble a cédé.
C'est ce qu'il se serait passé plus tard.
Après une discussion avec Jpierre62, je me rends compte qu'il a raison, j'ai employé un câble de frein de vélo et ils ne sont pas
 prévus de s'enrouler autour d'un axe. Enfin bref, le système en soit est valable mais il faudrait un autre type de câble.
Mais de toute façon je vais modifier ça avec une crémaillère.
je suis parti sur une modif avec un pignon et  une crémaillère que saquet (membre de usinages.com) a eu la gentillesse de m'envoyer.

Le câble, c’est pas terrible, le système en soit est peut-être valable mais il me faudrait une autre sorte de câble qu’un câble de frein de vélo, il n’est pas prévu pour s’enrouler et casse trop vite.
Mais ce n’est pas grave, ce sera le top avec le pignon et la crémaillère que saquet a eu la gentillesse de m’envoyer.


Je démonte donc et je refais la partie descente, à gauche, l’ancienne pièce, a droite la future neuve Avec le câble j’ai du placer la manette dans le bas pour le cacher dans le boitier mais avec la crémaillère je ne sais pas faire autrement de la laisser visible, du coup j’ai pu remonter la manette de 30mm, ce n’est pas plus mal, elle gênera moins vite sur la table.
Le boitier est d’abord allésé pour recevoir une bague en laiton, puis le pignon est mis à mesure usinage de la rainure de clavette à la broche à pousser.
        Un petit coup d'allésoir                Une petite modif      Une petite rainure pour la clavette
Usinage du passage de crémaillère
                                              

                                  La nouvelle et l'ancienne pièce

Petite btr pour empêcher le pignon de ressortir


Et voilà le nouveau montage


 
Cette page a été consultée 4675 fois